Le DÒWLIS (ou Dorlis / Homme au bâton / Mari de nuit)

Parmi les légendes créoles, le DÒWLIS (ou Dorlis / Homme au bâton / Mari de nuit) est sans doute l'une des plus ignobles.
Le jour c'est un homme ou une femme d'apparence ordinaire. Le soir venu, cette personne pratique une série de rites magique lui permettant de se transformer... N'ayant pas de forme définie, le DÒWLIS (ou Dorlis / Homme au bâton / Mari de nuit) s'introduit chez ses victimes la nuit, avec pour seul objectif d'assouvir ses désirs sexuels.
Capable de se faufiler par le trou des serrures, les rares moyens de s'en prémunir consisteraient à porter des sous-vêtements à l'envers ou à laisser au pied du lit un bol sel, dont le Dòwlis devra compter chaque grain avant de passer à l'action.
Particulièrement redoutés en Martinique, ces zombies pervers choisissent leurs victimes aussi bien chez les femmes que chez les hommes.
D'autres créatures similaires appelés "mari de nuit" ou "homme au bâton", comme dans le célèbre roman d'Ernest Pépin (Paris, Gallimard, 1992), sont connus dans les pays d'Afrique et en Guadeloupe. La pièce de théâtre "Dimanche avec un Dorlis" de Patrick Chamoiseau souligne l’importance de cette légende dans la culture créole.
Dans le jeu FON LÈSPRI KOKO (Fond L'Esprit Coco), la légende créole du DÒWLIS (ou Dorlis / Homme au bâton / Mari de nuit) est adoucie. Son objectif est (simplement) de "posséder" les autres victimes dans leur sommeil, sans les réveiller. Au réveil les victimes penseront avoir fait un horrible cauchemar….

Le projet FON LÈSPRI KOKO

SOUTENIR LE PROJET & RECEVOIR le jeu

Laissez un commentaire